Avertir le modérateur

18/08/2006

La France hésite et on la comprend !

medium_ONU-liban.jpgHier soir s'est tenue une réunion des pays contributeurs à la FINUL renforcée et il faut bien le reconnaître les autorités ONUsiennes ont été très déçues de la proposition française. On s'attendait dans un premier temps à 5000 hommes puis on parler d'un contingent de 2000 à 4000 soldats et pour l'instant on annonce l'envoi de 200 militaires. Même si Paris va certainement revoir ce chiffre sensiblement à la hausse, la déception fut grande aux Nations Unis. Il serait plus que légitime que la France prenne la tête de la FINUL avec une bataillon conséquent. En effet, ancienne colonnie française, le Liban a toujours été proche de notre pays et le Président Jacques CHIRAC y a de sérieuses amitiés. Mais alors pourquoi tant de réticences ? Tout simplement car il s'agit d'une mission à très haut risque et France a déjà payé un lourd tribut en 1983. De plus, le mandat n'est pas clair et le Hezbollah fait peur. Il est vain de penser qu'il va être désarmé par l'armée régulière libannaise. La France va-t-elle prendre sa place dans cette mission ? Il est probable que oui mais n'oublions pas que le monde est dangereux et particulièrement cette zone géographique et que l'on va probablement subir des pertes.

16:11 Publié dans Moyen-Orient | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ONU, Liban, FINUL

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu