Avertir le modérateur

21/08/2006

Provocation internationale

medium_premier-ministre-israel.jpgAlors que tous les pays sont réticents à envoyer des soldats au Liban pour faire respecter la résolution 1701 et face aux hésitations de la France, le Premier ministre Israelien, Ehoud Olmert a demandé à l’Italie de « jouer un rôle primordial» au sein de la force multinationale c'est-à-dire en prendre la tête. Il s'agit clairement d'un pic à l'égard de la France qui tarde à envoyer des troupes. Paris attend toujours des garanties de sécurité pour ses soldats et des engagements de ses partenaires. Jacques Chirac a rappelé « la nécessité de préciser très rapidement les missions, les règles d'engagement, la chaîne de commandement et les moyens de la Finul renforcée ». Et c'est là que le bas blesse. L'ONU ne progresse manifestement pas sur la définition des missions précises de la FINUL. Or porter les effectifs de la FINUL de 2000 casques bleus à 15000 sans en modifier clairement le mandat, c'est voué à l'échec sa mission. La France a peur de s'engager dans un bourbier où les fous de dieux sont capables des pires actes et où les Israeliens n'entendent que deux voix : celle de la réaction militaire et celle de l'amérique qui n'est qu'une traduction de la première. Le premier ministre Israelien en annonçant son souhait de voir l'Italie prendre le commandement de la FINUL, a lancé un message à l'égard de la France qu'il trouve trop proche du monde arabe. Est-ce une provocation pour faire réagir la France ou est-ce son réel souhait ?

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu