Avertir le modérateur

06/09/2006

L'histoire du Japon prend un tournant

histoire du JaponL' Histoire du Japon prend un tournant décisif. Alors que le Japon attend depuis 40 ans un héritier mâle, la princesse Kiko, belle-fille de l'Empereur du Japon, a mis au monde le mercredi 6 septembre 2006 un petit garcon. Le Palais impérial japonais a annoncé que  «La princesse Kiko a accouché aujourd'hui à 8h27 locales (1h27, heure de Paris). Un prince impérial est né sans problème. Son poids est de 2,558 kilos». Cette naissance était très attendue et règle pour le moment la crise de succession qui menaçait l'Empire du Soleil Levant. A 39 ans, la princesse Kiko donne naissance à un petit bébé -dont le nom sera connu dans quelques jours- qui va permettre d'apaiser, au moins pour un temps, les débats sur la pérennité de la monarchie, connue pour être la plus ancienne du monde. Aucun garçon n'était né au sein de la famille impériale depuis novembre 1965. L'événement a aussitôt donné lieu à une intense couverture médiatique. L'ensemble des chaînes de télévision diffusaient des émissions spéciales, passant en boucle des images de la princesse Kiko, une roturière issue de la classe moyenne. L'annonce de la grossesse de Kiko, en février, avait fait l'effet d'une bombe au Japon au moment où le premier ministre Koizumi, s'apprêtait à présenter une réforme autorisant l'accession des femmes au trône afin de résoudre la crise de succession qui se profilait. Même si la réforme n'a pas abouti compte tenu de cette naissance attendue, il n'en demeure pas moins que les mentalités ont évoluées et les sondages révèlent que l'idée d'une femme qui accède au Trône a fait son chemin. L' Histoire du Japon par cet épisode a connu un tournant significatif qui conduira probablement le Japon vers une plus grande modernité.
histoire du JaponLa famille impériale : L'arrière-grand-père du prince héritier, l'empereur Hiro Hito (1901-1989), a régné soixante-deux ans. Il a eu deux fils et cinq filles. Son fils aîné est l'actuel empereur Akihito (1933), dont l'épouse est Michiko Soda (1934). Ils ont trois enfants, le prince héritier Naruhito (1960), le prince Fumihito (1965), marié, qui a deux filles, et la princesse Sayako (1969).

11:55 Publié dans Asie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : japon, naissance

04/09/2006

Production de drogue

production drogueSi l'intervention internationale en Afghanistan a permis d'imposer une certaine démocratie, elle a aussi entrainé des effets négatifs pour ce pays d'Asie Centrale et pour toute la communauté internationale. On a ainsi appris par l`Office des Nations unies contre la drogue et le crime, que la culture de l`opium atteindra cette année un niveau record en Afghanistan. Celle-ci représentera 92% de la production mondiale, or l'Opium est le produit de base de l`héroïne qui représente 30% la consommation totale mondiale de stupéfiants. La production d'opium en Afghanistan a augmenté de 59% par rapport à l'année dernière et va atteindre un record de 6.100 tonnes. production drogueL'essentiel de cette progression provient des provinces du Sud de l'Afghanistan, où les forces internationales se heurtent à la résistance armée des talibans qui bloque la mise en oeuvre du programme mis en oeuvre par les Etats-Unis et le gouvernement d'Hamid Karzaï pour faire échec à la production d'opium. Les autorités afghanes sont totalement corrompues et cela peut se comprendre. «L'opium, a affirmé un responsable de l'ONU, est le premier employeur du pays, sa plus grande source de capitaux, sa plus importante source d'investissements étrangers et la base principale de son économie.» Dans un des pays les plus pauvres du monde, la manne financière provenant de la drogue est estimée à quatre milliards de dollars par an, contre une aide internationale à la reconstruction de l'ordre d'un milliard de dollars par an. Cet argent nourrit une corruption qui sape les fondements de la difficile reconstruction d'un pays dévasté par plus de vingt ans de guerre. Serions nous d'accord de consacrer une part plus importante à la reconstruction de ce pays pour freiner la production de drogue ?

02/09/2006

Président à vie

président à vieLe président vénézuélien Hugo Chavez a annoncé vendredi 1er septembre qu’il souhaitait modifier la Constitution en vue de permettre l’élection à vie du Président. Il envisage d'organiser en 2010 d'un référendum constitutionnel sur la possibilité pour un président de se faire réélire indéfiniment. "En 2010, trois ans après le début de mon prochain mandat, j'appellerai à un référendum pour poser au moins deux questions aux Vénézuéliens", dont celle de la réélection à vie qui nécessiterait ensuite une réforme de la Constitution adoptée en 2000, a déclaré Hugo Chavez, président à vieà son retour à Caracas après une tournée mondiale qui commencée et terminée à Cuba. En proposant, cette modification constitutionnelle, Hugo Chavez pense surtout à lui et à son avenir. Il espère faire comme son père spirituel Fidel Castro, gouverner le pays jusqu’à sa mort. Cette annonce fait froid dans le dos car on le sait bien une présidence à vie tourne toujours vers une dictature. Président à vie d'Hugo Chavez, c'est l'asurance d'un mauvais coup donné au socialisme. 

01/09/2006

Gaz à effet de serre

gaz à effet de serreBonne nouvelle pour notre planète. La Californie s'engage dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Faute de pouvoir intéresser le gouvernement américain dans cette réduction, Arnold Schwarzenegger, le gouverneur républicain de l'Etat de la côte Ouest a négocié un compromis avec la majorité démocrate des deux chambres californiennes et tourne ainsi le dos aux élus de son camp. La Californie, sixième économie mondiale, s'engage à ramener d'ici 2020 ses émissions de gaz au niveau de 1990. gaz à effet de serreCertes, ce n'est pas le niveau requis par le protocole de Kyoto mais c'est un premier pas et on peut se réjouir de l'action de la Californie qui fera peut-être école et entraîner d'autres Etats américains voire l'Etat fédéral.
Premier pollueur de la planète avec un quart des émissions de gaz à effet de serre, les Etats-Unis n'ont pas signé le protocole de Kyoto mais on sent les choses bouger. Il convient de tirer un grand coup de chapeau à Arnord Schwarzenegger qui se révèle être un grand homme politique et dément ainsi que politique et showbiz ne font pas bon ménage.

31/08/2006

Etudiant vétérinaire menacé

étudiant vétérinaireConfrontée à un afflux massif d’étudiants Français, la Belgique limite cette année le nombre d'étudiants étrangers dans huit filières de l'enseignement supérieur à Bruxelles et en Wallonie. Le recours en justice contre cette mesure a été rejeté mardi 29 août 2006. Le texte avait suscité un tollé cet hiver notamment parmi les étudiants français qui s’inscrivent massivement en raison de l'absence de concours d'entrée en Belgique dans certaines de ces filières et des frais d’inscriptions peu élevés. Ce décret limite à 30% le nombre d'étudiants ne résidant pas habituellement en Belgique qui pourront suivre essentiellement l'enseignement de la médecine vétérinaire et de la kinésithérapie. étudiant vétérinaireLa sélection se fera par tirage au sort sur la base des dossiers. On comptait jusqu’à 86% d'étudiants français dans certaines filières. Il n'y aura donc cette année que 75 places pour les étudiants étrangers en médecine vétérinaire et 590 en kinésithérapie. D’autres filières, comme la pharmacie ou les études dentaires, pourtant touchées par l’afflux d’étudiants étrangers, ne sont pas soumises au nouveau dispositif. Il semblerait que le problème se posait principalement pour l’étudiant vétérinaire et dans une moindre mesure l’étudiant en kiné. Face à ce quota, une partie significative des étudiants hexagonaux devront rebrousser chemin ou patienter une année en espérant que cette mesure ne sera pas reconduite. Le problème le plus critique demeure pour l’ étudiant vétérinaire car les places en France et maintenant en Belgique sont très limitées. Même si on peut comprendre la position de la Belgique, on constate malheureusement que la construction européenne n’est pas aussi simple que l’on veut bien le croire.

Rajout du 05/09/06 : Après le rejet par la Cour d'arbitrage de Belgique de la plainte de trois Français contre les quotas imposés pour les étudiants étrangers, ceux-ci ont maintenant saisi la Commission Européenne arguant que ce décret viole la législation européenne sur la libre circulation des étudiants.

14:55 Publié dans Europe | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : étudiant, Belgique

30/08/2006

Le char Leclerc débarque

char leclercLa France a décidé de mettre les moyens au Liban. Elle y envoie du matériel lourd, voire très lourd : le char Leclerc, les canons de 155 mm, missiles sol-air... La France veut rompre avec l'impuissance des opérations onusiennes et a tout fait pour que l'intervention des Casques Bleus ne soit pas vouée une fois de plus à l'échec. Paris estime que la guerre du Liban a trop duré et que pour imposer la paix il faut y mettre les moyens. Le char Leclerc est l'un des plus performants au monde. Malgré ses 60 tonnes, le char Leclerc roule à 72 km/h sur route et 55 km/h sur terrain. Sa puissance de feu est considérable et sa résistance au tir importante. char leclercPourquoi de tels moyens ? L'armement lourd mis en oeuvre par la France au Liban est un message à l'attention de toutes les parties : le Hezbollah pour qu'il cesse ses provocations, la Syrie pour qu'elle limite ses interventions, le Liban pour qu'il prenne ses responsabilités et enfin Israël pour qu'il cesse d'imposer sa loi au sud Liban. Le temps de la passivité et de l'impuissance des anciennes opérations de l'ONU, où les Casques bleus se "couchaient" comme en Bosnie est peut-être révolu. La puissance de feu déploiée par la France avec notamment le char Leclerc va, espérons- le, imposer la paix.

Rajout : Ce sera le 6ème-12ème régiment de cuirassiers d'Olivet (Loiret), près d'Orléans, qui rejoindra le Liban. Le régiment bouclait vendredi premier septembre la préparation de 13 chars Leclerc et d'un char dépanneur qui seront les fleurons du 1er bataillon français attendu d'ici au 15 septembre au sud Liban. Un sous-officier affirmait "on nous a demandé un parage guerre, avec tout le matériel que peut emporter le char Leclerc, son équipement pionnier, les équipements de transmission, NBC (agressions nucléaires, bactériologiques et chomiques), outils de réparation, c'est l'équipement maximal, le lot de guerre complet !" La France manifestement ne va pas au Liban pour y faire de la figuration.
Le char Leclerc n'avait été engagé sur un théâtre d'opération extérieure qu'une seule fois. C'était au Kosovo, de juin 1999 à mai 2002, test grandeur nature en "projection de force", selon le jargon militaire. Mais ce déploiement s'était opéré sous mandat de l'OTAN. Jamais encore, ce char surpuissant n'avait porté les couleurs d'une mission de l'ONU. Le char Leclerc impressionne par sa puissance de feu : il peut engager l'ennemi à 50 km/h, de jour comme de nuit, par tous les temps et en zone contaminée. Son canon de 120 mm au standard de l'Otan, stabilisé, lâche ses obus en pleine course et avec une redoutable précision. Plus de 70% de ses coups vont au but. Il est même, dit-on, plus efficace en marche qu'à l'arrêt, grâce à un système de stabilisation ultra-sophistiqué. Mais le char Leclerc a un autre atout. Ses yeux de lynx -une caméra thermique dernier cri- percent la nuit. "Une veille permanente, 24h/24 est prévue au sein de chaque peloton de quatre chars Leclerc", explique Olivier Voisin. Ce sera bien utile dans la nuit libanaise.

29/08/2006

Catastrophe Naturelle

catastrophe naturelleUn an après la plus grande catastrophe naturelle que les Etats-Unis aient connus, George W. Bush fait une tournée de deux jours dans le golfe du Mexique pour affirmer le soutien de l'Etat Fédéral. La commémoration du premier anniversaire du passage de l'ouragan Katrina sera l'occasion pour la Maison Blanche de démontrer sa solidarité à l'égard de la population sinistrée. Katrina a été la plus grande catastrophe naturelle américaine. catastrophe naturelleOn a compté plus de 1500 morts, 1,8 millions de personnes ont fuit et 100 millions de mètres cubes de débris ont été nettoyés. Des chiffres impressionnants à la hauteur d'un ouragan de 650 km avec son oeil de 40 km de large. Les vents ont atteint 280 km/h et généré des vagues jusqu'à 11 mètres de haut. Face à ce désastre, l'administration de George Bush avait annoncé une aide de 110 milliard de dollars mais un an après seulement 44 milliards ont été engagés. Une fois de plus, les promesses n'ont pas été tenues et cela devient une habitude. Pour toutes les catastrophes naturelles ,on nous annonce des aides conséquentes qui se réduisent avec le temps.

25/08/2006

La guerre au Liban, la France s'engage

guerre du libanLa guerre du Liban connaît-elle enfin son épilogue ? Pour espérer que le cessez-le-feu perdure, il fallait qu’une force militaire s’interpose et assure la sécurité du sud Liban. Le renforcement de la Finul a connu de longues tergiversations et alors que l’on attendait la France, c’était l’Italie, la seule nation, à être prêt à s’engager. Hier soir, le Président de la République a enfin annoncé l’engagement de la France au Liban avec l’envoi supplémentaire de 1600 soldats s’ajoutant aux 400 hommes déjà sur le terrain. Quant au commandement de la FINUL renforcée, Jacques Chirac  a déclaré : « La France est prête, si l’ONU le souhaite, à continuer à assumer le commandement de la force ». Alors que la France avait été à l’origine de la Résolution onusienne 1701 et que son engagement en faveur de la paix a été salué par la communauté internationale, son engagement contre la guerre du Liban est devenu moins lisible. La résolution prévoyait une force militaire conséquente sous le drapeau de l’ONU. Il semblait naturel que ce soit la France qui en prenne la tête mais Jacques Chirac voulait des garanties pour ses soldats. Le Secrétaire Général de l’ONU Kofi Annan accepté que l’engagement de la force en cas de danger ne soit pas décidé par des diplomates mais par la chaîne de commandement. Quand on connaît les lenteurs de la diplomatie onusienne et son inefficacité, cette demande semble légitime. Concrètement, les Casques bleus auront le droit de faire feu pour se défendre et pour protéger les civils. Leur mission ne consistera pas à rechercher les armes du Hezbollah et encore moins à le désarmer, cette tâche dévolue à l’armée libanaise. La population libanaise attend avec impatience les Casques Bleus pour entamer le déminage de la zone des combats. Il faut espérer que ce travail n’entraîne pas de nouveaux morts, la France a déjà payé un lourd tribut dans cette guerre du Liban.

13:35 Publié dans Moyen-Orient | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : guerre, Liban, Chirac, ONU

21/08/2006

Provocation internationale

medium_premier-ministre-israel.jpgAlors que tous les pays sont réticents à envoyer des soldats au Liban pour faire respecter la résolution 1701 et face aux hésitations de la France, le Premier ministre Israelien, Ehoud Olmert a demandé à l’Italie de « jouer un rôle primordial» au sein de la force multinationale c'est-à-dire en prendre la tête. Il s'agit clairement d'un pic à l'égard de la France qui tarde à envoyer des troupes. Paris attend toujours des garanties de sécurité pour ses soldats et des engagements de ses partenaires. Jacques Chirac a rappelé « la nécessité de préciser très rapidement les missions, les règles d'engagement, la chaîne de commandement et les moyens de la Finul renforcée ». Et c'est là que le bas blesse. L'ONU ne progresse manifestement pas sur la définition des missions précises de la FINUL. Or porter les effectifs de la FINUL de 2000 casques bleus à 15000 sans en modifier clairement le mandat, c'est voué à l'échec sa mission. La France a peur de s'engager dans un bourbier où les fous de dieux sont capables des pires actes et où les Israeliens n'entendent que deux voix : celle de la réaction militaire et celle de l'amérique qui n'est qu'une traduction de la première. Le premier ministre Israelien en annonçant son souhait de voir l'Italie prendre le commandement de la FINUL, a lancé un message à l'égard de la France qu'il trouve trop proche du monde arabe. Est-ce une provocation pour faire réagir la France ou est-ce son réel souhait ?

18/08/2006

La France hésite et on la comprend !

medium_ONU-liban.jpgHier soir s'est tenue une réunion des pays contributeurs à la FINUL renforcée et il faut bien le reconnaître les autorités ONUsiennes ont été très déçues de la proposition française. On s'attendait dans un premier temps à 5000 hommes puis on parler d'un contingent de 2000 à 4000 soldats et pour l'instant on annonce l'envoi de 200 militaires. Même si Paris va certainement revoir ce chiffre sensiblement à la hausse, la déception fut grande aux Nations Unis. Il serait plus que légitime que la France prenne la tête de la FINUL avec une bataillon conséquent. En effet, ancienne colonnie française, le Liban a toujours été proche de notre pays et le Président Jacques CHIRAC y a de sérieuses amitiés. Mais alors pourquoi tant de réticences ? Tout simplement car il s'agit d'une mission à très haut risque et France a déjà payé un lourd tribut en 1983. De plus, le mandat n'est pas clair et le Hezbollah fait peur. Il est vain de penser qu'il va être désarmé par l'armée régulière libannaise. La France va-t-elle prendre sa place dans cette mission ? Il est probable que oui mais n'oublions pas que le monde est dangereux et particulièrement cette zone géographique et que l'on va probablement subir des pertes.

16:11 Publié dans Moyen-Orient | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ONU, Liban, FINUL

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu